Sélectionner une page

#2 | Edouard Morhange – Epicery

10/11/2019

Ecoutez le podcast sur votre application préferée :


L’histoire d’une start-up qui soutient les petits commerçants et se marie avec un grand groupe

Nous sommes aujourd’hui avec Edouard Morhange, co-fondateur d’Epicery

La rencontre avec Edouard Morhange :

Nous connaissons Edouard depuis les débuts d’Epicery. La Maison de Savoie (l’épicerie 100% direct producteurs créée par Philibert) faisait partie des tout premiers commerçants référencés. Depuis, nous avons suivi avec beaucoup d’intérêt les développements de la jeune pousse FoodTech dont la noble ambition est de soutenir les petits commerces de centre-ville et de faciliter l’accès aux produits frais et de qualité pour les citadins débordés !

Business of Bouffe Epicery

Dans cet épisode, enregistré dans les bureaux d’Epicery en plein cœur du 9e arrondissement de Paris, nous revenons sur le parcours d’Edouard Morhange, et notamment sur l’aventure Epicery.

Pourquoi la bouffe ?

Edouard Morhange est un père de famille comblé (4 fois papa). Depuis la naissance de son 1er enfant, comme beaucoup de parents, il a pris conscience de l’importance de l’alimentation. Il s’est alors souvenu de la cuisine de ses parents et de ses grands-parents. Il nous parle notamment avec une sincère émotion du poulet à l’estragon de sa grand mère ! Il cuisine aujourd’hui tous les jours et se dit passionné par la bonne « bouffe » (ça tombe bien !).

Cela étant, Edouard n’a pas tout de suite travaillé dans l’univers Food. Vous découvrirez dans le podcast qu’Edouard est un serial entrepreneur : avant Epicery, il a créé 4 start-ups dans des domaines très différents et qui n’ont rien à voir avec la Food : le cinéma (Monsieur Cinéma), le speed-dating (7minutes.com), le marketing (Nouveau Jour) et la librairie digitale pour enfants (Storyplayr).

En 2011, en pleine quête de sens, il devient membre du mouvement Slow Food et intègre la Fondation Jamie Oliver dont il devient ambassadeur en France. Il milite pour réduire la consommation de produits transformés et pour sensibiliser les gens à la nécessité de revenir à une alimentation à base de produits frais. Ses convictions sont, vous le verrez, les fondamentaux du projet Epicery.

Parlons Business !

Epicery naît de la rencontre en 2016 de 3 profils judicieusement complémentaires : Elsa Hermal (jeune entrepreneuse passionnée par la Food) et ses 2 mentors : Edouard Morhange (serial entrepreneur, ambassadeur du Slow Food) et Marc Ménasé (serial entrepreneur, expert en market-place). Très rapidement, les 3 complices souhaitent développer une plateforme de livraison de produits frais issus des petits commerces de centre-ville, prenant ainsi le contre-pied du développement des plateformes de livraison de produits cuisinés/transformés (Deliveroo, Uber Eats, Just Eat…).

Les 3 fondateurs vont donc tester leur modèle auprès des parties prenantes. Du côté des commerçants, les premiers retours sont très encourageants. Ces derniers, voyant les usages évolués, sentent qu’il est temps de s’ouvrir au e-commerce et de se faire accompagner.  Du côté des consommateurs, le besoin est bien réel : Paris est une ville où il est difficile de circuler, les gens travaillent tard et les commerçants ferment plus tôt.

« Les gens ont pris l’habitude de se faire livrer. Mais le besoin de livraison ne croise pas encore l’envie de manger des produits frais et de qualité. »

 Epicery va changer cela !

Vous découvrirez dans le podcast comment les fondateurs ont lancé leur « prouf of concept » et réussi l’exploit de lever 700k€, dès l’amorçage, soit avant même le démarrage de l’activité, auprès d’investisseurs de renom comme Xavier Niel (Free), Jean-David Blanc (Allociné), Benjamin Chemla (Stuart) et Michaël Benabou (Ventes Privée).

Epicery en chiffres :

  • Création en 2016
  • 1ère levée de fonds dès 2016 : 700k€
  • 2 villes (pour l’instant !) : Paris et Lyon
  • 400 commerçants
  • Panier moyen : 60€
  • Prix de la livraison : 2,90€
  • Coût moyen de la livraison : 7€
  • Commission commerçant : 25%
  • Volume de commandes 2019 : entre 7 à 10 000 par mois
  • Volumes d’affaires 2019 (prévisionnel) : entre 4 et 5 millions d’euros

Les enjeux pour la suite ?

Epicery gagne de l’argent sur chaque commande (d’où le panier minimum de 20€), mais étant donnés les coûts de structure et les gros investissements en cours pour améliorer la plateforme, l’entreprise n’est pas encore à l’équilibre.

Le principal challenge pour Epicery est aujourd’hui d’étendre son modèle géographiquement. C’est notamment pour cette raison que la startup FoodTech s’est rapprochée en 2017 de Monoprix. La filiale du groupe Casino, implantée dans plus de 250 centre-ville en France, en est même devenue actionnaire minoritaire.

«  Monoprix et Epicery partagent la même vision : la défense du commerce de centre ville »

Leur objectif est ainsi de construire ensemble une solution qui permette aux consommateurs de compléter les courses en ligne Monoprix avec des produits de petits commerçants (et réciproquement !)

Vous découvrirez dans le podcast comment les équipes Epicery et Monoprix surmontent le choc culturel qui les oppose : la startup vs. la grande entreprise, le digital vs. le retail, l’agilité vs. les process, dans le but de mettre en place un modèle « scalable » sur toute la France et économiquement viable.

Les bons plans d’Edouard Morhange :

  • Le Richer : 2 Rue Richer, 75009 Paris
  • Mulko : 29 Rue d’Enghien, 75010 Paris
  • Monbleu : 37 Rue du Faubourg Montmartre, 75009 Paris
  • Bidoche : 7 Rue Jean-Pierre Timbaud, 75011 Paris
  • G.Lorenzo : 1bis Rue Cadet, 75009 Paris
  • Christophe Michalak : 60 Faubourg Poissonnière, 75010 Paris

Contact :

Edouard Morhange
edouard@epicery.fr

Plus d’infos sur Epicery :

https://www.epicery.com/


ABONNEZ-VOUS au podcast

Un nouvel épisode par semaine, tous les dimanches matin.

Si le podcast vous plait, et si vous utilisez iTunes ou Apple Podcasts, n'hésitez pas à le noter ★★★★★
C'est très important pour lui donner plus de visibilité. Merci !

Et suivez-nous sur:

Contact

Adresse

58 Rue Tiquetonne
75002 Paris

Téléphone

+33 6 70 12 31 40